Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: L'amitié, de quoi s'agit-il ? Est-elle nécessaire, ou relève-t-elle de l'option ? Débat du lundi 12.03.2018

L'amitié, de quoi s'agit-il ? Est-elle nécessaire, ou relève-t-elle de l'option ? Débat du lundi 12.03.2018 il y a 6 mois 2 semaines #1

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 644
  • Remerciements reçus 31
L'amitié, de quoi s'agit-il ? Compte-elle dans l'accomplissement de soi, dans l'accomplissement d'une société juste ? Peut-on s'en passer ?

Aristote distingue trois formes de l'amitié, selon qu'elle vise l'utilité, le plaisir ou la vertu. Le concept aristotélicien d'amitié (philia) englobe en fait l'ensemble des relations interindividuelles. Ainsi, la relation du père et de ses enfants, du mari et de la femme, du chef et de ses sujets relèvent de différentes formes d'amitiés.

On sait par ailleurs, que pour Aristote, la vérité lui est plus chère que l'amitié.
Éthique à Nicomaque, (I, 1096 a 11-17) : " on admettra peut-être qu'il est préférable − et c'est aussi pour nous une obligation, si nous voulons du moins sauvegarder la vérité − de sacrifier même nos sentiments personnels, surtout quand on est philosophe : vérité et amitié nous sont chères l'une et l'autre, mais c'est pour nous un devoir sacré d'accorder la préférence à la vérité. "

De son côté, pour Epicure, la solidarité et l'amitié sont des éléments fondamentaux de son éthique. Par exemple, bien qu'il conseillait de ne pas s'occuper de politique, il est venu en aide à ses amis Mithrés (ministre de la justice) et Idoménée (dignitaire politique) lorsqu'ils ont perdu leur fonction. Néanmoins, pour Epicure, ce qui est tenu pour " vérité " ne vaut pas nécessairement une dispute. La vérité n'est pas forcément première.

Mais une difficulté surgit, il faut se demander si le sage, qui est l'homme le plus semblable à un dieu (autarcique, accompli) , doit ou non avoir des amis : la réponse d'Aristote est nuancée et finalement positive. Il en est de même pour Épicure. Les deux philosophes situent l'amitié au-delà des besoins matériels et du calcul d'intérêts, même si elle peut être " utile " à certains égards.

Questions
De quoi relève l'amitié ? S'il s'agit d'un sentiment, d'une vertu, d'un affect ? L'amitié a-t-elle affaire avec l'accomplissement de soi, et avec l'accomplissement d'une société juste ? L'amitié peut-elle se situer par-delà le besoin intéressé.

Quelques citations :

Epicure : Il y a deux sortes de félicités, l'une est suprême, et n'appartient qu'à Dieu : elle est toujours égale sans augmentation, ni diminution ; l'autre lui est inférieure, ainsi que celle des hommes : le plus et le moins s'y trouvent toujours.
- "Toute amitié doit être recherchée pour elle-même, elle a cependant l'utilité pour l'origine"
- "Ce n'est pas tant l'intervention de nos amis qui nous aide mais le fait de savoir que nous pourrons toujours compter sur eux"

Aristote : Non seulement l'amitié est une chose nécessaire, mais elle est aussi une chose noble, nous louons ceux qui aiment leurs amis, et la possession d'un grand nombre d'amis est regardée comme un bel avantage; certains pensent même qu'il n'y a aucune différence entre un homme bon et un véritable ami.

Mais la parfaite amitié est celle des hommes vertueux et qui sont semblables en vertu : car ces amis-là se souhaitent pareillement du bien les uns aux autres en tant qu'ils sont bons, et ils sont bons par eux-mêmes. Mais ceux qui souhaitent du bien à leurs amis pour l'amour de ces derniers sont des amis par excellence (puisqu'ils se comportent ainsi l'un envers l'autre en raison de la propre nature de chacun d'eux, et non par accident) ; aussi leur amitié persiste-t-elle aussi longtemps qu'ils sont eux-mêmes bons, et la vertu est une disposition stable.
(…)
Il est naturel que les amitiés de cette espèce soient rares, car de tels hommes sont en petit nombre. En outre, elles exigent comme condition supplémentaire, du temps et des habitudes communes, car, selon le proverbe, il n'est pas possible de se connaître l'un l'autre avant d'avoir consommé ensemble la mesure de sel dont parle le dicton, ni d'admettre quelqu'un dans son amitié ou d'être réellement amis avant que chacun des intéressés se soit montré à l'autre comme un digne objet d'amitié et lui ait inspiré de la confiance. Et ceux qui s'engagent rapidement dans les liens d'une amitié réciproque ont assurément la volonté d'être amis, mais ils ne le sont pas en réalité, à moins qu'ils ne soient aussi dignes d'être aimés l'un et l'autre, et qu'ils aient connaissance de leurs sentiments : car si la volonté de contracter une amitié est prompte l'amitié ne l'est pas.

Ressources à écouter :
- L'amitié dangereuse. Une série de 6 émissions dédiées à l'amitié des philosophes (Diderot et Rousseau, Camus et Char, Sartre et Aron, Montaigne et la Boétie, … Raphael Enthoven.
- Philia. L'amitié vue par Jean Daniel et JB Pontalis. Répliques. France Culture.
- L'amitié médiévale. La fabrique de l'histoire. France Culture
- Une amitié de 60 ans. Mona Ozouf (professeure de philosophie), Michelle Perrot (professeure d'histoire) et Nicole Le Douarin (professeure de sciences naturelles). Un documentaire de La Fabrique de l'histoire. France Culture.
- L'amitié. Les essais. Montaigne. Le Gai savoir. France Culture.
- L'amitié. L'atelier intérieur. France Culture.

Ressources à lire :
- Les philosophes et l'amitié. Philomag.
- Platon et Aristote : l'amitié et la vérité.
- Montaigne et la Boétie. Deux images de l'amitié. Daniel Lefèvre. Cairn.
- De l'amitié. Ethique à Nicomaque. Aristote. Livre VIII. Wikisource.
-Epicure. Diogène Laërce. Wikisource.
- L'amitié. Encyclopédie de l'Agora.
Dernière édition: il y a 6 mois 1 semaine par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: admin.cafesphilo.org

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus