Pourquoi les femmes qui écrivent vivent dangereusement ?

Options d'événement

Invités confirmés

Pourquoi les femmes qui écrivent vivent dangereusement ?

Pourquoi les femmes qui écrivent vivent dangereusement ?

 

Merci à Réginald pour sa question. Elle lui est directement inspiré de l’ouvrage de Laure Adler et de Stefan Bollmann : Les femmes qui écrivent vivent dangereusement.

 

Extrait de la 4ème de couverture : 

Pendant longtemps, la majorité des femmes surent lire, mais pas écrire, l'écrit restant, dans la répartition traditionnelle des tâches entre les sexes, la chasse gardée des hommes. Quand elles accédèrent enfin au droit à l'écriture, elles durent mener une lutte encore plus longue, celle de la reconnaissance de leur production écrite. Alors que la plupart de ces femmes aspiraient à une vie sans contrainte, où elles auraient pu exprimer librement leur art, les obstacles qui ne cessèrent en effet de se dresser devant elles – trouver du temps pour écrire constituant déjà une tâche en soi - les vouèrent à un anticonformisme qui les mettait en danger. À ces contraintes sociales s'ajouta une pression intérieure, une quête inconditionnelle d'authenticité qui, entravée, put les mener à la folie ou au suicide.

Cet ouvrage dresse le portrait d'une cinquantaine de ces auteures, depuis le Moyen Âge avec Hildegarde de Bingen et Christine de Pisan, jusqu'à l'époque contemporaine avec Carson McCullers, Marguerite Yourcenar, Anaïs Nin, Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Françoise Sagan - ou plus récemment Toni Morrison, Isabel Allende ou Arundhati Roy - en passant par les incontournables sœurs Brontë, George Sand, Colette, Virginia Woolf ou Karen Blixen.

 

Il est inutile d’avoir lu le livre pour participer au débat. 

 

Ressources

Le manifeste féministe. Laure Adler interviewée sur Radio France.

- Toutes ces femmes ont une intensité de vie et en même temps, une morale de vie. Laure Adler. Dictionnaire intime des femmes. France Culture.

Les embarras de l'identité. La suite dans les idées. France Culture.

Le risque d’être soi. Les nouvelles vagues. France Culture.

François Héritier sur France Culture.

- Judith Butler, telle qu’en elle-même. Matière à penser. Frédéric Worms. France Culture.

 

Ressources à lire : 

- Les femmes qui écrivent vivent dangereusement. La revue de presse. La Croix.

Françoise Héritier : "Les hommes et les femmes seront égaux un jour, peut-être…" Sciences et avenir.

Françoise Héritier, au nom de la femme. Le Temps.

Les féminismes, ou le débat du sexe et du genre. Sylvie Cadolle. Cairn.

Théorie du genre: Judith Butler répond à ses détracteurs. Nouvel Obs.

Egalité ou différence ? Le féminisme face à ses divisions. Libération

- Le féminisme de A à Z, c'est ici et maintenant. Les Inrocks.

- La presse féminine est-elle le tombeau de l’émancipation féminine ? Les mondes sociaux.

Identité. Introduction générale. Simone Manon. Philolog.

L'identité, le problème psychologique et social. Simone Manon. Philolog.

Forum ici. 

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus