Théâtre Calvin, un monologue de Dominique ZIEGLER + débat philo

Votre réponse

Irez-vous à cet événement ?


Rafraichir la page après avoir défini votre choix

Options d'événement

Invités confirmés

Carte de localisation

Chargement de la carte...
Rue Saint-Léger 20, 1204 Genève, Switzerland
Théâtre Calvin, un monologue de Dominique ZIEGLER + débat philo

 THEATRE ET PHILOSOPHIE

Calvin, un monologue

de Dominique ZIEGLER


 

La pièce joue durant tout le mois de mai, un café philo est prévue après certaines représentations.
Prochaines dates prévues pour les débats : samedi 6 et dimanche 7 mai. 

D'autres dates seront annoncées dans notre page événement ici.

Si vous avez vu la pièce, ou si vous ne l'avez pas encore vue, vous pouvez participer gratuitement au débat.


Billets à retirer sur place ou à réserver par téléphone/email ici

Relâche le jeudi.

Représentations à 20h00 en semaine, à 18h00 le dimanche.

 

Pour recevoir la newsletter des cafés philo, inscrivez-vous ici. 

 

Organisation du débat : 

 

·       Invitation des spectateurs à aller prendre une boisson (Vin 3 chf. Bière 5chf. Eaux 0,50,chf

·       Retour dans la chapelle bien éclairée, on met les chaises en cercle (grosso modo)

·       15mn de discussion informelle autour de Calvin, le travail de la rédaction de la pièce, du jeu de l'acteur 

·       Puis, débat, et règles du débat.

·       Règles : on parle à son tour, un distributeur de la parole donne la parole dans l'ordre des demandes avec une priorité à ceux qui s'expriment le moins.

o On privilégie les interventions courtes de façon à favoriser une circulation de la parole entre les intervenants.

o On essaie à la fois de rester dans le sujet, tout en cherchant à le faire évoluer.

o L'argumentation porte sur les idées, et non sur le jugement des personnes. 

·       Sujet du débat : on choisit une question parmi celle qui suscite l'intérêt le plus grand du public. 
 

 

Pour information, voici quelques questions d'après quelques extraits de texte :

"J’attends mon jour avec impatience"

·       Est-il possible d'attendre (aujourd'hui) son jour (son dernier jour à vivre) avec impatience ?

 

"Dieu seul sait"

·       Le savoir est-il quelque part ?

·       "Dieu" (ou la globalité de la vie) nous laisse-t-il vraiment libre ?

 

"Le malin est à l'œuvre,…. encore faut-il l'identifier".

·       Qui se cache derrière le malin aujourd'hui, et pour nous éloigner de qui, de quoi ? Qui est Dieu aujourd'hui ?

 

"Le Seigneur m’a mis à rude épreuve "

·       Ce qui nous met à l'épreuve aujourd'hui ?

·       Les épreuves nous enseignent-elles quelque chose ?

 

"Comment faire pour terrasser mille reptiles visqueux quand on a que la parole et l’amour à opposer au venin pernicieux qui s’infiltre dans les canaux de nos cités ?"

·       L'amour peut-il venir à bout de toutes les épreuves ? 

 

"J’ai découvert l’hypocrisie très tôt. Mon père, un brave homme, percepteur du clergé en la ville de Noyon, un homme honnête et travailleur, quoique peu aimant, s’est attiré les foudres de ses employeurs lorsqu’il mit en lumière leurs malversations financières. Ce fut ainsi que je découvris pour la première fois la duplicité des gens dits d’Église"

 

·       Jusqu'où pouvons-nous être transparents ?

·       Le père de Calvin est peu aimant. Cela peut-il expliquer sa dureté, sa cruauté, son radicalisme ?

 

"il faut éduquer l’homme non seulement en le sermonnant ou en l’instruisant, mais en lui retirant de sa méchanceté, en bridant son désir naturel illimité. Il faut le structurer. Et par conséquent structurer la société."

·       Bride-t-on les désirs de l'homme, de même que celui de la société ?....

Etc....

Un bref compte-rendu de l'une de nos rencontres


Une quinzaine de personnes sont restées pour le débat.

 Voici quelques questions que nous sommes posées :

- Avons toujours le choix ?

- Mais qu’est-ce qui conditionne notre choix ?

- Comment s’explique le malheur du monde du point de vue de Dieu ?

- Quelle part l’éducation joue-t-elle dans nos croyances ?

- Dieu est-il facteur de « guerre » entre les humains, ou est-ce seulement les êtres humains qui détourne l’interprétation des textes ?

- La culpabilité est-elle un héritage religieux ?

- Devons-nous nous sentir coupable de pêcher originel ?

- En fin de compte, ne nous faut-il pas compter que sur la puissance d’aimer ?

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus